Hello,This is me!

Free the freckles

Blogger and cat lover In love with books, pizzas and DiCaprio Writing is my passion

mai 23, 2017

Comment voyager m'a changé la vie

  • mai 23, 2017
  • by

Il y a maintenant un an et demi, mon énorme valise rouge et moi avons sauté dans l’Eurostar direction Londres, sans regarder derrière et sans regrets. A part mes proches, je n’avais rien à cette période. Je détestais la ville dans laquelle je vivais, la mentalité assez fermée des gens et l’environnement. Je n’ai jamais rien aimé de tout ça d’ailleurs, j’ai toujours su qu’à un moment donné je partirais d’ici sans jamais y retourner. Et c’est ce que j’ai fait, j’ai passé mon bac, j’ai acheté mon billet et je suis partie. Je n’ai douté que 10 minutes, le moment où j’ai dit au revoir à mes parents en passant la douane. Mais même si c’était terrifiant et que j’avais malgré moi quelques appréhensions avant de partir, je le referais sans hésiter si c’était à refaire. 

Je ne pourrais pas vous décrire ce que j’ai ressentis une fois que le train a démarré, un mélange de soulagement et d'excitation intense sans doute. En tout cas j’étais tellement impatiente de découvrir et de vivre la vie qui m’attendait de l’autre côté de la Manche. Je ne connaissais rien ni personne, mais ça ne m’a jamais fait peur. Au contraire je savais que j’allais pouvoir tout recommencer, avoir la vie que je voulais.  C’était le premier moment intense de mon année, le premier d’un nombre incalculable. Le dernier étant le départ qui m’a fait assez de mal. J’ai dû quitter la vie que je m’étais construite pendant l’année, les personnes qui sont devenus mes amis, et ces deux bouts de femmes qui étaient ma famille. Le retour en France a donc été assez violent. Mais au bout d’un an, je suis revenue avec des souvenirs pleins la tête et avec de vrais changements. 



Je suis devenue beaucoup plus indépendante : en tant qu’au pair, j’ai eu pas mal de responsabilités. J’ai dû m’occuper d’une enfant qui n’était pas la mienne et j’ai souvent dû me débrouiller par moi-même (surtout dû au manque d’organisation de ma host mum…). Au début c’était effrayant, j’avais peur de ne pas faire correctement quelque chose mais j’ai vite compris qu’on me faisait confiance et que j’étais libre de faire mes propres décisions et mes propres erreurs. J’ai appris à me faire confiance et à gérer un peu mieux les choses voir même de les anticiper. 

Je suis devenue bavarde et sociable : Même si j’ai encore beaucoup de chemin à faire pour vaincre ma timidité, le fait d’avoir fait autant de rencontres m’a énormément aidé. Je ne voulais pas passer mon temps toute seule à ne pas savoir quoi faire de mes week-end, alors dès les premiers jours j’ai commencé à rencontrer d’autres au pair. Bien sûr, on était toutes dans la même galère donc forcément les liens se créent plus facilement mais tout ça m’a forcé à parler aux autres et à me faire des amis en or. 

J’ai appris à dire ce que je pensais : je n'ai pas eu peur de m'imposer, j'ai une voix alors autant l'utiliser. On rencontre toujours des personnes avec qui nous sommes en désaccord sur certaines choses, et c’est normal. Heureusement d’ailleurs. Et même si ce sont nos amis, il ne faut pas avoir peur d’oser dire les choses et de se lâcher un peu (en restant civilisé…). Souvent je me forçais à sortir alors que ma seule envie c’était de regarder un film et au lit, j’ai donc du dire non (apprendre à dire non, voilà une chose encore qui change la vie) sans avoir à me justifier. J’étais libre de faire mes propres décisions, après tout je suis une femme adulte et indépendante non ? 

Même si le but premier était de faire une pause dans mes études (ça ne m’a pas franchement aidé de ce côté d’ailleurs), ça m’a apporté dans beaucoup de domaines. Maintenant mon accent est bien meilleur, je connais toutes les saveurs des glaces Ben &Jerry's (entre autre), et mon dégoût pour les enfants s’est confirmé (bon, pas pour tous les enfants). Mais si je devais vous donner un conseil, c’est bien de suivre vos rêves. Si vous sentez que vous n’êtes pas à votre place, n’attendez pas. C’est malheureusement ce que j’ai fait et j’ai gâché mon adolescence jusqu’à mes 19 ans. Foncez, voyagez, faites ce qui vous plait vous avez la vie devant vous !

I'm 24, I've got freckles (you get it now) and I'm a grumpy French, sometimes, who writes in English. I love books, cats, le barbu, pizzas and Dicaprio.

14 commentaires:

  1. Super article et je suis complètement d'accord avec toi! On a qu'une vie alors vivons nos rêves! Des bisous!

    RépondreSupprimer
  2. Voyager est la meilleure école de l'âme. On en apprend sur soi et sur le monde 10X plus vite qu'en restant chez soi. C'est juste un concentré de vie <3
    Plume d'Auré
    www.plumedaure.com

    RépondreSupprimer
  3. Très bel article! Et j'admire ton courage! Je pense bien que cela me terrifierais de partir dans un pays inconnu, loin de mes proches. En tout cas, ton témoignage est très motivant! :)

    Bises!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça fait plaisir :) Je pense que ça reste assez terrifiant pour tout le monde, mais une fois qu'on est dedans on ne regrette rien !

      Supprimer
  4. tres bel articles , j'aimerais avoir le courage de voyager et de découvrir d'autre choses comme tu as pu le faire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup :) Je pense qu'il s'agit plus de volonté que de courage ici, tout est possible !

      Supprimer
  5. J'ai apprécié ton article qui est agréable à lire et dans lequel on ressent la sincérité.
    C'est vrai qu'il est toujours difficile de quitter sa famille mais si c'est pour vivre un rêve, on peut dire que c'est un mal pour un bien en quelque sorte.
    Je reconnais que parfois j'ai ce sentiment de ne pas me sentir à ma place. Un projet me trotte dans la tête mais il implique d'importants risques et changements dans ma vie alors j'hésite encore...
    Je te souhaite de pouvoir vivre tes rêves.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te remercie Emmanuelle ! Et je te souhaite aussi de pouvoir mener à bien ton projet. Un conseil, ne réfléchis pas trop. Parfois un peu de spontanéité peu nous aider à faire des choix (enfin tout dépend de la situation bien sûr)

      Supprimer
  6. Je suis ravie d'avoir découvert ton blog Maëva, il est super esthétique et j'aime beaucoup ta façon d'écrire :) J'ai décidé de faire une année de césure entre ma licence et mon master l'année prochaine, notamment pour réfléchir à mon choix d'études. Je me suis donc intéressée à de nombreuses options telles que devenir jeune fille au pair. C'est rare de lire un blog positif sur le sujet et je suis ravie d'avoir eu ton retour d'expériences !
    Je termine ma dernière année de licence en Erasmus près de Berlin où j'habite depuis quelques mois et je suis bien d'accord avec toi, partir à l'étranger m'a énormément appris sur moi-même. On prend vite goût au voyage et j'ai hâte de découvrir une autre partie du monde l'an prochain :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment très gentil :)
      Personnellement, je trouve qu'être au pair est très pratique du côté où c'est relativement peu coûteux par rapport à d'autres options. Tout n'est pas toujours rose mais c'est une option à prendre en compte.
      J'espère que tu trouveras où et quoi faire pour ton année de césure, dans tout les cas ça sera un voyage et d'autres choses à découvrir :)

      Supprimer
  7. Hello,

    Beau témoignage ! Je te rejoins sur le fait que voyager ouvre l'esprit et change une vie :) On apprend à être plus indépendant et plus ouvert sur le monde qui nous entoure. C'est sûr que ce n'est jamais facile mais avec le temps, la volonté et l'envie de vivre sa vie sans avoir à rendre de compte aux autres, c'est tellement LA VIE ! :D
    Je trouve juste dommage que tu parles du regret haha mais bon, c'est ton ressenti et ça se respecte. Je pense que dans la vie, il n'y a pas de place pour le regret. On apprend, on avance et on grandit peu importe les expériences bonnes ou mauvaises.

    xoxo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Sara :)
      Du regret ? Justement ici je ne parle pas de regret puisque je n'avais rien à regretter quand je suis partie ahah. Mais je suis quand même d'accord avec toi, on peut ressentir du regret après tout on est humain mais il ne faut pas non plus s'attarder dessus, il faut plutôt même l'utiliser pour se pousser soi-même et faire les choses différemment.

      Des bisous !

      Supprimer

EVA MARIE
Rennes, France

SEND ME A MESSAGE