Hello,This is me!

Free the freckles

Blogger and cat lover In love with books, pizzas and DiCaprio Writing is my passion

mars 01, 2018

The f-word

  • mars 01, 2018
  • by






En ce moment je vois beaucoup des questions revenir comme "est-ce qu'on peut mettre du rouge à lèvre rouge quand on est féministe?". Au départ, ces questions m'ont vraiment énervé. La réponse était pour moi évidente : bien sûr que oui! Et puis en réfléchissant un peu plus sur le sujet, j'en suis venu à me demander pourquoi est-ce qu'on pose cette question ? Pourquoi est-ce que la féminité ferait de nous une non-féministe? Pourquoi est-ce qu'aimer se maquiller n'irait pas de paire avec l'envie d'une certaine égalité entre les genres?
- Aurélie Saada, dans "La Poudre"

Quand on y pense, les deux n'ont rien à voir avec l'autre. N'importe qui peut être féministe, en passant d'une personne complètement nature à quelqu'un de très sophistiqué. Il n'y a pas de "type". Mais pourquoi se pose-t-on la question alors s'il est si simple d'y répondre ? Est-ce qu'on perd toute légitimité quand on a du rouge sur les lèvres ? Est-ce qu'on fait moins sérieuse, moins intelligente et plus superficielle ? Vous allez me répondre que non, mais au fond ça reste un problème. Toujours cette image de la femme entretenue et dépendante, celle qui prend soin d'elle et aime plaire. Celle qui forcément, n'est pas féministe. Mais NON. Mettre du mascara et parler beauté de fait pas de vous une personne moins féministe. Ça fait de vous une personne qui est elle-même, une personne qui s'assume et est bien dans sa peau. Ça fait de vous une féministe, autant que celle qui ressemble à un homme justement. Et non, pour moi une femme ne se maquille pas (ou autre) pour plaire aux autres mais avant tout pour se plaire à elle-même, c'est d'ailleurs une des choses les plus importante que j'ai pu apprendre.
Quand à cette phrase d'Aurélie Saada, elle m'a vraiment frappée. Elle incarne la féminité dans ses clips (Brigitte si vous ne connaissez pas) avec les paillettes, les talons hauts, les robes et le rouge à lèvres. Pourquoi toutes ces choses, pourquoi la féminité ne serait pas l'alliée du féministe ? Pourquoi y aurait-il que les femmes qui "ressemblent à des hommes" qui auraient le droit de parler pour toutes les autres ? La diversité doit être prise en compte et non pas refoulée. Nous sommes tous différents, féministes ou non, et nous devons également nous battre pour notre singularité afin d'éviter un certain conformiste sur ce que serait un(e) bon(ne) féministe. Comme l'a si bien fait Laëtitia dans son article, on peut parler beauté et être féministe.


Et puis j'ai commencé à regarder des documentaires géniaux sur Netflix comme "She's beautiful when she's angry" par exemple. Un moment m'a frappé lorsqu'une femme dit à une autre que quand elle a une relation avec un homme, et bien c'est forcément coucher avec l’ennemi. Et là je me suis dite que non, ce n'est pas possible de penser ça. Voilà pourquoi certaines personnes pensent que le féministes c'est faire de la femme un être supérieur à l'homme. Non. Être hétéro ou aimer les hommes en général ne veut pas dire que l'on est faible à toujours être sous l'emprise des hommes. Tous les hommes ne sont pas des machos cherchant à tout prix à contrôler leur conjointe. Nous ne fraternisons pas avec l'ennemi puisque l'homme n'est pas notre ennemi, au contraire il peut être notre allié. Ne commençons pas avec ces préjugés qui peuvent nous amener tout droit à de l'incompréhension et de fausses valeurs défendues par les mauvaises personnes.
D'ailleurs, la vision de ce documentaire m'a aidé à prendre pleinement conscience de l'avancé de la condition des femmes. Certes, il reste encore énormément de choses à améliorer pour obtenir l'égalité la plus complète. Mais en l'espace de plusieurs décennies, nous avons eu accès à tellement de choses grâce à toutes ces personnes qui se sont battues pour nos droits : le droit de vote, le droit à l'avortement, la contraception, ... Toutes ces choses pour lesquelles nous continuons de nous battre aujourd'hui puisqu'une chose acquise ne veut pas dire être éternelle. Toutes ces choses qui ont pu améliorer notre vie. Je n'avais en fait jamais vraiment saisie qu'il n'y a encore pas si longtemps, des femmes mouraient pour défendre leur corps, leurs choix, leur destin. Alors gardons ça en tête.

Et vous, vous vous sentez féministe ?
[left-sidebar]

I'm 24, I've got freckles (you get it now) and I'm a grumpy French, sometimes, who writes in English. I love books, cats, le barbu, pizzas and Dicaprio.

0 commentaires:

Publier un commentaire

EVA MARIE
Rennes, France

SEND ME A MESSAGE